Vie au travail

 

La Nouvelle-Calédonie s’est engagée dans une démarche d’amélioration de la qualité de vie au travail, un des leviers qu’elle a choisi pour la performance du service public.

Pour ce faire, après un premier diagnostic réalisé en 2016 conformément aux préconisations de la loi du pays n° 2014-9 du 18 février 2014 relative aux relations de travail et à l’interdiction du harcèlement moral, des mesures ont été prises pour répondre à la fois aux besoins de ses agents et aux objectifs fixés à l’ensemble des services.

La formation et le développement des compétences

La collectivité attache une importance particulière au plan de formation de ses équipes. Le recensement des besoins, la priorisation et l’étroit partenariat avec l’Institut de formation à l’administration publique (IFAP), permettent la réalisation d’actions de formation ou de professionnalisation.

Ainsi, des dispositifs sont mis en place, en complément des offres de formation classiques, tels que :

  • les missions d’immersion,
  • le compagnonnage,
  • les parcours métiers,
  • le coaching (ou accompagnement individuel), etc.

Des outils peuvent être mis à disposition pour affiner les besoins d’accompagnement tels que le bilan professionnel ou l’accompagnement à la validation des acquis de l’expérience.

Enfin, pour les managers, des parcours spécifiques et des analyses de pratiques professionnelles sont proposés pour les soutenir, les aider et les accompagner dans l’exercice de leurs responsabilités.

La médecine du travail

Alors qu’aucune disposition réglementaire n’existe en la matière, la Nouvelle-Calédonie définit et met en œuvre une politique de prévention permettant d’éviter toute altération de la santé des agents de la collectivité du fait de leur activité professionnelle. Aussi, elle s’engage dans un projet de médecine du travail dont les objectifs sont les suivants :

  • le suivi médical des agents,
  • l’accompagnement et le soutien individuel et collectif aux agents (reprise de poste après une longue absence pour maladie, aménagement du poste de travail, soutien psychologique, etc.), 
  • la gestion des travailleurs en situation de handicap (accès et maintien dans l’emploi),
  • la qualité de vie au travail,
  • la prévention des risques professionnels.

Le conseil et l’accompagnement personnalisé

Au sein de la DRHFPNC, la collectivité met à disposition des agents un espace d’écoute, d’orientation et d’accompagnement personnalisé dans lequel toute question d’ordre professionnel, personnel ou social peut être évoquée. La confidentialité des échanges est absolument garantie.

En fonction des besoins et de l’analyse de la situation exposée, différents outils peuvent être proposés :

  • des entretiens et un suivi psychologique avec un psychologue du travail,
  • un accompagnement professionnel individuel de type « coaching » avec un prestataire extérieur,
  • une intervention de la DRHFPNC,
  • une action d’accompagnement à la cohésion,
  • des médiations,
  • une aide à la réorientation professionnelle,
  • un bilan professionnel,
  • un accompagnement à la VAE,
  • etc.

Les travailleurs en situation de handicap

La Nouvelle-Calédonie s’est engagée dans une politique de ressources humaines d’accompagnement des personnes en situation de handicap, notamment pour favoriser et permettre :

  • l’accès à l’emploi, par le biais de nouveaux recrutements,
  • le maintien des agents en poste par l’aménagement et l’adaptation de leurs conditions de travail,
  • l’accompagnement à la reconversion professionnelle en cas d’inaptitude à l’emploi occupé.

L’Amicale des agents publics de la Nouvelle-Calédonie

logo_2015_amicale.jpg

 

L'amicale des agents publics de la Nouvelle-Calédonie propose de nombreuses offres aux agents (fonctionnaires, contractuels et retraités) de la collectivité " Nouvelle-Calédonie " (directions et services du gouvernement) ainsi qu'à ceux des établissements publics de la Nouvelle-Calédonie :

  • des bons pour la rentrée scolaire (sous condition),
  • des tickets de cinéma à tarif réduit,
  • une centrale d'achat à petits prix (produits d’hygiène, boissons, légumes, crevettes, poulets du pays, confitures, etc. ),
  • des offres de réduction dans les hôtels, les restaurants ou sur les activités sportives et culturelles,
  • des moments de partage et de convivialité, etc.
Pour adhérer : envoyer un email à amicale@gouv.nc avec la fiche d'adhésion complétée. Votre règlement (3 500 F / an) est à déposer auprès de Florence Deschamps, bureau n°1 au RDC de la direction du Budget et des affaires financières (DBAF), au 17 avenue Paul Doumer à Nouméa.
Les permanences ont lieu le mercredi de 11 h 30 à 13 h et le vendredi de 11 h 30 à 14 h.

Documents à télécharger :

 

Sur le même sujet